Religion et politique en conflit:
La discussion sur l'asile des églises
Lignes d'évolution historiques - situation actuelle - comparaison internationale
o Ils campent sur des matelas et des sacs de couchage dans des églises, passent la nuît dans une sacristie ou habitent dans la cave d'un séminaire ou d'une maison paroissiale : ceux qui vivent dans l'asile de l'église. Aujourd'hui, cela signifie que des sans-papiers se réfugient dans des bâtiments d'église pour éviter d'être renvoyés chez eux par l'autorité publique.

Cette forme d'asile de l'église est apparue de plus en plus souvent pendant les dernières décennies. Des bâtiments chrétiens de confessions différentes accueillent des étrangers pour des raisons humanitaires. En règle générale, les protagonistes de l'église et de l'état jugent de façons différentes du destin des personnes bénéficiant de l'asile de l'église: ils se disputent si elles peuvent retourner dans leur pays sans danger ou si la poursuite politique, la torture et la peine de mort les y menacent.


o En Allemagne seulement, de 100 à 400 demandeurs d'asile dont les demandes ont été refusées habitent dans l'asile de l'église chaque année. En Europe, le nombre de réfugiés ayant cherché une cachette dans les bâtiments sacrés a même été dans les 10.000 depuis 1980 - c'est à dire depuis la renaissance de l'asile religieux.

Les Pays Bas sont le modèle le plus important pour le mouvement d'asile d'église en Europe - à côte du modèle extra européen des USA. Les paroisses y comptent parmi les premières ayant accueilli des réfugiés. Par ailleurs, elles se sont donné de la peine pour trouver et contacter d'autres paroisses pensée similaire dans toute l'Europe.

Le mouvement d'asile de l'église dans les régions germanophones se distingue par un don de protection continu dans de nombreux cas particuliers. De plus il a conduit à une discussion particulièrement marquée sur la légitimité de la protection sacrée moderne à l'intérieur et à l'extérieur de l'église dans les pays concernés. part en République fédérale d'Allemagne, l'asile de l'église existe surtout en Suisse et - au point de vue des chiffres dans une ampleur moins grande - en Autriche.


o De la même façon, l'orientation de plus en plus restrictive du droit des étrangers en Grande Bretagne conduit régulièrement au don du droit d'asile par l'église. En Scandinavie, l'asile de l'église a surtout en Norvège une valeur très importante: en 1993, 700 albanais de Kosovo y vivaient en asile dans 140 bâtiments d'église. En Suède et au Danemark également, la protection sacrale a souvent eu lieu.

L'asile de l'église existe également en France, en Belgique, en Italie et en Espagne. Les grandes occupations d'églises en 1996 à Paris et au début de 2001 à Barcelone et dans d'autres villes espagnoles, auxquelles ont participé pour une bonne part plusieurs centaines d'étrangers par église, ont attiré l'attention au niveau international. Dans ces pays, l'asile de l'église sert souvent à protester contre la politique de l'immigration en vigueur ou à éviter aux réfugiés d'être sans-abris.
En Europe du sud, dans les complications des conflits faisant suite au démantèlement de la Yougoslavie, des personnes se sont dans plusieurs cas particuliers réfugiées dans des bâtiments sacrés.


o En général, l'expérience de l'asile de l'église moderne montre que les églises représentent encore des lieux de protection, même dans les sociétés laïcisées du 21e siècle. Les réfugiés vivent parfois plusieurs mois ou même plusieurs années en toute sécurité dans l'asile de l'église. Les organes de l'état n'osent souvent pas les chercher par la force de la police dans les maisons de Dieu, même si cela serait dans la plupart des cas permis par la loi.

La protection sacrée n'a pourtant plus aujourd'hui - contrairement à l'Antiquité et au Moyen-ge où elle faisait partie intégrante de l'ordre social - de statut juridique reconnu. Pour cette raison, la thématique de l'asile de l'église fait l'objet à intervalles réguliers, parmi les acteurs de l'église et de l'état et aussi dans le public, de discussions passionnées et controverses sur son droit d'être dans un état démocratique souverain.

L'accusation des personnes contre: les groupes de religion s'accordent avec le droit d'asile de l'église des doits spéciaux qui ne leur reviennent plus aujourd'hui; elles remettent en cause la souveraineté de l'état. Les personnes pour rappellent au contraire qu'il s'agit avec l'asile de l'église d'un conflit entre le droit et la justice auquel une démocratie bien ancrée doit pouvoir résister. De plus, l'octroi de l'asile de l'église va de paire avec le droit fondamental de la liberté de religion.


o La discussion entre église et état au sujet de l'asile de l'église moderne a fait maintenant pour la première fois l'objet de recherches par le politologue Matthias Morgenstern. Son étude scientifique, qui a vu le jour à l'université de Augsburg (Allemagne), au département du professeur Theo Stammen, est le résultat de quatre années de recherches. Elle contient un récapitulatif sur l'asile de l'église moderne depuis son apparition au début des années 80 jusqu'à aujourd'hui. En prenant pour exemple la République fédérale d'Allemagne, elle montre aussi bien le déroulement pratique, les conflits concrets et les controverses publiques que les problèmes théoriques politiques et de droit constitutionnel qui en découlent.

La recherche est fondée sur les perspectives historiques et supra-régionales de la thématique: d'une part avec l'utilisation des lignes d'évolution historique; d'autre part avec la comparaison avec les événements correspondants en Europe de l'ouest et de l'est ainsi qu'en Amérique du nord. La situation dans les pays voisins germanophones, en Autriche et en Suisse, est présentée précisément et en détail. De plus, l'influence du rapport de l'église avec l'état sur la réaction étatique à l'asile de l'église est étudiée dans le cadre de la comparaison internationale.


o L'édition de cette étude sous forme de livre vise aussi bien les scientifiques que tous les autres lecteurs intéressés, surtout ceux qui, au sein de l'état, de l'église ou des initiatives d'asile de l'église, sont confrontés dans la pratique avec le thème de l'asile de l'église. En plus de son fondement scientifique, l'ouvrage se distingue par un langage compréhensible par tous et une représentation très claire. L'asile moderne de l'église y est documenté et analysé dans tous ses aspects principaux.
Matthias Morgenstern:

Kirchenasyl in der Bundesrepublik Deutschland.

- Historische Entwicklung,

- Aktuelle Situation,

- Internationaler Vergleich.


Reihe "Politik und Religion"

Westdeutscher Verlag

(Verlag fr Sozialwissenschaften)

Wiesbaden 2003

ISBN 978-3-531-14067-4
Plus d'informations sur les pages en allemand
Présent - histoire - comparaison de pays - revue de presse
Vous pouvez écrire un e-mail à l'auteur:
Cliquez simplement sur le symbole de l'ordinateur.
Ou tapez l'adresse suivante dans votre programme de messagerie:
post@matthias-morgenstern.de
© Matthias Morgenstern